Football_pictogram

« C’est dur cette année. Le jeu va plus vite on dirait, ou c’est moi qui ralentit. En plus le climat est épouvantable, il fait trop chaud, il fait trop froid, des fois il pleut. En plus il y a les blessures. Il paraît loin le temps de 98 où j’étais inarrêtable, impassable. Je pouvais en faire des kilomètres. Une équipe de champions qu’on était.

Mais je dois rester, c’est mon devoir, on ne peut pas les laisser tout seuls ces jeunes, ils ont besoin de nous ; les anciens. En plus la saison a été dure, trop de concurrence, maintenant je fais des erreurs. Je suis fatigué, vivement la retraite, ce soir peut-être … »