Quelle soirée ! A nouveau, de nombreux rebondissements lors de cette première demi-finale de l’Euro 2008.Football_pictogram

Allemagne-Turquie, l’affiche semble être en la faveur des allemands, surtout que l’équipe turque, diminuée, avec ses suspendus et ses blessés, envisage de faire entrer le troisième gardien comme joueur de champs.

Comme à son habitude dans ce championnat, la Turquie surprend et ouvre la marque face à l’Allemagne qui égalise quatre minutes plus tard.

Mais le suspens à ce moment n’est pas tant sur le déroulement de la partie que sur sa retransmission.

Un système complexe des organisateurs fait transiter les images de Bâle, où le climat est favorable à un centre à Vienne qui subit comme on dit à la météo « un violent orage ». Résultat : trois coupures de plus de cinq minutes chacune, ce qui nous permit de revoir un documentaire sur les bleus et de nous énerver sur R.Domenech.

Le suspens revenu sur le terrain, ces décrochages du satellite furent de plus en plus insupportables. Ces évènements étaient indépendants de leur volonté dirent les présentateurs de TF1. Dans d’autres pays des solutions furent trouvées, retransmissions téléphoniques, propre système de transmission. ; en France on a un doc. sur la merveilleuse équipe de France !

Il faut avouer que la Suisse est un pays qui n’est pas si proche de la France, c’est pour ça qu’un orage fait tout sauter ! La coupe du Monde, c’est en Afrique du sud, espérons le beau temps !

Je ne sais pas si les Chinois ont regardé l’Euro, mais ces aléas pourraient leur donner des idées pour les J.O. Une manifestation d’un sportif contestataire et hop! L’orage ; en attendant cette malencontreuse coupure, un interlude présentant la campagne chinoise fleurie !

On n’arrête pas le progrès …