Olympic_pictogram_Rugby_unionCertains arbitres cabochard usent et abusent de l’arbitrage vidéo. Les mauvaises langues diraient qu’ils souhaitent avoir leur portrait à la télé. Cependant ces matchs qui sont arbitrés par ceux-ci sont hachés et de nombreux arrêts du chrono cassent « le rythme du match » ! Ceci est l’argument principal des détracteurs de l’arbitrage vidéo dans le football.

 

Or cet après midi, à Colombe, un fait de jeu, comme on dit dans les milieux autorisés, (prononcer « Fédjeu »), a donné un argument supplémentaire aux anti-vidéo.

 

En effet, Monsieur Garcès, arbitre du derby Racing-Stade Français, a décidé de pénaliser Sergio Parise suite à une percussion sur un joueur en l’air et jugeant qu’il était en retard, le tout après arbitrage vidéo.

 

Cependant, le capitaine du Stade Français était en avance sur Brice Dulin, mais n’a pu sauter, étant accroché par le maillot, faute difficile à voir en vitesse réelle, mais flagrante à la vidéo.

 

Alors que s’est-il passé ? Pourquoi un carton rouge ? Pourquoi ne pas avoir sifflé la première faute ?

 

C’est une décision incompréhensible que Jérôme Garcès ne manquera pas de nous expliquer, mais qui est très difficile à justifier, vidéo à l’appui. C’est dommage, l’arbitrage vidéo, loin d’être infaillible, devrait quand même face à l’évidence aider les arbitres et les équipes.

 

J’ai peur de la suite, de la tournure que pourrait prendre l’arbitrage du rugby …